27 février 2024
Partager sur :

Audition du Ministre des Armées en Commission de la Défense nationale

Je rejoins les propos du Ministre des Armées Lecornu qui est revenu lors de l’audition sur l’organisation « admirable » du temps de travail des équipes de KNDS dans le cadre de l’économie de guerre.


J’ai dénoncé les pratiques funestes du dictateur russe à l’égard de ses opposants, dont Alexeï Navalny, et le peuple ukrainien qui lutte pour sa survie. Notre devoir est de tout faire pour soutenir l’Ukraine. Le château de carte s’effondre au fur et à mesure de la volonté sans faille de Marine Le Pen de continuer à soutenir Poutine au lieu de chercher à préserver la paix de nos démocraties européennes. Je par ailleurs interrogé le Minsitre Lecornu sur l’interopérabilité de nos armées au sein de l’OTAN et la mobilisation de la BITD européenne pour soutenir l’Ukraine et nous permettre de continuer à avancer pour faire de l’Europe un véritable pilier de l’OTAN.


Pour traiter la menace russe, le Ministre des Armées Lecornu est clair : faire profil bas, c’est l’échec assuré, face à M. Poutine, il faut mettre en œuvre le rapport de force. La Russie constitue une menace évidente depuis que M. Poutine a réintroduit la guerre en Europe. « On doit être le plus technique, clinique et froid possible dans la manière de regarder la menace ».


Sur la question de l’industrie de défense européenne, le ministre Lecornu a réaffirmé l’intérêt pour nos entreprises françaises, comme MBDA ou Nexter-KNDS, de rayonner en Europe. Nos entreprises sont reconnues et sollicitées par nos voisins européens pour leur savoir-faire. Sur le MGCS, char de combat du futur, nous avons tout intérêt à continuer à fédérer d’autres pays européens, comme l’Italie. Le ministre suggère aux parlementaires de rencontrer leurs homologues des autres capitales européennes pour mener le travail de conviction sur la nécessité de mettre nos forces industrielles en commun. Pour moi, député du Cher, l’intérêt est évident : produire plus, plus vite, mieux et européen au lieu d’acheter de l’armement américain, coréen ou israélien. À la condition que nos industries de défense nationales en ressortent confortées et non pas sacrifiées sur l’autel de l’Europe.  


https://fb.watch/qwiEQLkWtL/

En France

6 Juin 1944 - 6 Juin 2024

06 juin 2024
À l'Assemblée Nationale

Jardins suspendus de Sancerre : une merveille !

02 juin 2024
Dans le Cher

Foué du 1er d'jin à Pessié : tradition respectée !

01 juin 2024
Inscription à la lettre d'information

Restons en contact ! Tenez-vous informé des actualités nationales et locales