04 mai 2021
Partager sur :

François Cormier-Bouligeon se mobilise pour améliorer les conditions de travail des sapeurs-pompiers

En ce 4 mai, à l’occasion de la Sainte-Barbe, synonyme de journée internationale des pompiers, le député du Cher François Cormier-Bouligeon se mobilise en soutenant la proposition de loi visant à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs‑pompiers déposée par son collègue député du Var, Fabien Matras.



Cette proposition de loi vise à améliorer, par le biais de plusieurs avancées concrètes, les conditions de travail des 249.000 sapeurs-pompiers de notre territoire confrontés notamment à une hausse significative des interventions.



Pour se faire, ce texte consacre, pour la première fois, une définition de la carence ambulancière afin de mieux répartir les flux et la charge des interventions d’urgence, tout en respectant la compétence des médecins régulateurs.



Le texte porte également l’ambition d’adapter nos Services d’Incendie et de Secours (SIS) aux enjeux de la société contemporaine en prônant notamment la parité au sein des Conseils d’administration et en instaurant, dans chaque SIS, un référent diversité et mixité.



Le grand enjeu auquel doit répondre cette proposition de loi est le fait de maintenir notre capacité d’intervention en confortant l’engagement des sapeurs-pompiers français. Pour se faire l’action doit être menée par un triptyque : reconnaitre, favoriser, et renforcer.


Reconnaître l’engagement de ceux qui risquent leur vie au service de l’intérêt général est un devoir. À ce titre la proposition de loi instaure la promotion au cadre d’emploi, au grade ou à l’échelon, des professionnels et volontaires fonctionnaires blessés ou décédés en service. Cette reconnaissance est un engagement de la Nation envers leurs familles, cette mesure s’accompagne donc également de la reconnaissance de la qualité de pupille de la Nation aux descendants des Sapeurs‑Pompiers tués pendant les opérations de secours lors de crises majeures.


Favoriser l’engagement, aussi bien professionnel que volontaire, par l’attribution d’une bonification en matière de retraites ainsi que par la prise en charge de la protection sociale des volontaires, pour en étendre les garanties au même niveau que celle des professionnels, tout en allégeant la charge financière qu’elle représente pour les petites communes.


Renforcer notre capacité d’intervention face à la suractivité opérationnelle du secours d’urgence. Pour se faire, cette proposition de loi prévoit la fusion des plateformes d’appels d’urgence à travers un numéro unique, le 112.



Enfin, ce texte vise à protéger les acteurs de la sécurité civile en renforçant les sanctions pour les agressions de sapeurs‑pompiers, ainsi que la possibilité pour les SDIS de se porter partie civile en cas d’incendie volontaire.  

Dans le Cher

Après l’Estonie, retour en Berry !

19 septembre 2022
Dans le Cher

L’Etat engagé pour notre territoire du Cher et ses habitants

16 septembre 2022
Dans le Cher

Concressault inaugure le parvis de son église et une nouvelle exposition

16 septembre 2022
Inscription à la lettre d'information

Restons en contact ! Tenez-vous informé des actualités nationales et locales