11 décembre 2023
Partager sur :

TRIBUNE - Loi immigration : les forces politiques face à leurs responsabilités !

Le débat sur la loi immigration arrive dans un contexte particulier : fragile alchimie entre cap vers le plein-emploi et pression migratoire, revitalisation des principes républicains et radicalisations politique et religieuse, tensions internationales et tensions françaises.


Le Gouvernement prend en charge ces enjeux. Le ministre de l’Intérieur s’active avec méthode à rassembler le plus de parlementaires pour améliorer de notre législation, face à des oppositions dont toutes n’ont pas compris que sur un sujet aussi sensible et crucial, la contestation aveugle est contre-productive.


La gauche, sous emprise méléchoniste, considère qu’il n’existe pour ainsi dire aucun problème lié à l’immigration et fait ainsi preuve d’une cécité coupable qui la coupe irrémédiablement de l’électorat populaire qu’elle ne comprend plus et qui ne la comprend plus.


L’extrême droite lepéniste, dont le maquillage fond dès que sont abordés les sujets sensibles, montre son vrai visage réactionnaire, lié à sa construction idéologique du « français de souche ».


La droite traditionnelle est divisée entre les uns constructifs et fidèles à leurs convictions de toujours, les autres obnubilés par la montée du vote RN dans leur circonscription, les derniers aveuglés par une opposition hystérique au président de la République, tel le président du groupe LR de l’Assemblée nationale engagé dans un duel ridicule avec le chef de l’État, qui le conduit à s’agiter seul sur un ring imaginaire.


Et les Français dans tout cela ? Ils se vivent comme un peuple accueillant mais qui demande, à raison, le respect de sa culture, de ses traditions, de ses valeurs et de ses principes républicains. Ils regrettent que les immigrations récentes ne répondent pas toujours à cette exigence légitime. Tout comme les enfants de cette immigration récente regrettent souvent de ne pas se voir offrir les opportunités de s’intégrer comme ils le souhaiteraient. En embuscade, l’intégrisme islamiste jette de l’acide sur cette plaie, que l’action publique républicaine peine tant à soigner.


L’enjeu de la loi en débat est bien là et explique sa nécessité. Il nous oblige à aborder le débat parlementaire avec nuance, honnêteté et responsabilité, ces qualités qui semblent s’être perdues dans le débat politique actuel.


Le sens de l’humanité et de l’autorité sont les deux piliers du projet de loi immigration.


L'intégration, civique comme professionnelle, de ceux qui souhaitent devenir Français repose sur notre capacité d’accueil bien sûr, mais avant tout sur l’adhésion à un corpus de valeurs et de principes républicains. Un contrat d’intégration républicaine sera ainsi rendu obligatoire et conduira son signataire à s’engager à respecter les principes de la République.


Pour acquérir les notions qui nous permettent de forger notre nation, des formations, à commencer par l’enseignement de notre langue, seront dispensées. On ne naît pas toujours citoyen français, mais on peut le devenir. A cet effet, l’école républicaine doit se charger de transmettre notre histoire, notre culture et nos principes aux enfants concernés par le regroupement familial.


Néanmoins, la signature du contrat d’intégration républicaine et l’instruction publique ne peuvent constituer une assurance irrévocable de citoyenneté française. Ceux qui menacent la République et ses citoyens n’ont tout simplement pas leur place en France. Avec le projet de loi, nous précisons la définition de « menaces pour l’ordre public » et élargissons les motifs d’exclusion du territoire et de déchéance de nationalité. Ainsi, en cas d’OQTF non exécutée, de violation des principes de la République, de violences envers ses élus, d’incitation à la haine antisémite, raciste, envers les femmes ou les minorités, la nationalité française ne sera évidemment pas accordée. Cette loi fait montre de la fermeté et de l’autorité attendues par les Français.


L’article 3 sur la régularisation des travailleurs immigrés dans les métiers en tension doit retrouver la portée initialement pensée par le ministre du Travail, du plein emploi et de l’insertion professionnelle, dans un équilibre entre humanité et efficacité économique. La générosité de la France doit se doubler d’une capacité réelle à réussir l’intégration et même l’assimilation républicaine. Toutefois, elle doit être rigoureusement contrôlée. En effet, les besoins économiques actuels ne doivent pas nous amener à reproduire l’erreur de l’immigration des Trente Glorieuses dont l’ampleur n’a pas été mesurée et les moyens d’intégration pas été mis en œuvre de façon satisfaisante. Nous en subissons les effets aujourd’hui, il faut avoir la lucidité et le courage de le dire. Le débat parlementaire qui s’ouvre à l’Assemblée nationale sera un révélateur. Alors que le projet de loi originel était équilibré et pragmatique, la majorité sénatoriale a profondément dénaturé son contenu. Nous devrons veiller en séance à revenir à un texte créant des outils d’intégration pour ceux qui viennent en France en sincérité tout comme des leviers d’expulsion contre ceux qui vivent sur notre sol animés par des intentions hostiles.


Ainsi, à l’heure où l’extrême-droite n’a jamais été aussi près de conquérir le pouvoir, chaque force politique représentée à l’Assemblée nationale aura à prendre ses responsabilités devant les citoyens : voter un texte ou trouver des prétextes.


L’angélisme des uns et la posture protestataire des autres seront vus comme une impuissance à protéger la France, son modèle politique et social et ses concitoyens.


Quant à nous, nous assumerons de poursuivre notre action réformatrice, pragmatique, juste et ferme, en phase avec les attentes des Français que nous avons la noble charge de représenter.


François Cormier-Bouligeon

Député du Cher 

En France

6 Juin 1944 - 6 Juin 2024

06 juin 2024
À l'Assemblée Nationale

Jardins suspendus de Sancerre : une merveille !

02 juin 2024
Dans le Cher

Foué du 1er d'jin à Pessié : tradition respectée !

01 juin 2024
Inscription à la lettre d'information

Restons en contact ! Tenez-vous informé des actualités nationales et locales