01 mars 2022
Partager sur :

Aidons les jeunes à accéder à l'autonomie par la formation et le travail !

C'est fait : les premiers Contrats d'Engagement Jeunes ont été signés ! Le député du Cher François Cormier-Bouligeon se félicite du lancement de ce dispositif inédit qui vient renforcer le plan "1 jeune 1 solution" lancé en juillet 2020, et accompagner mieux encore les jeunes loin de l'emploi.


François Cormier-Bouligeon est ravi de voir que l'action qu'il mène avec ses collègues de la majorité présidentielle au côté du gouvernement pour les jeunes porte ses fruits : le taux de chômage des jeunes est déjà au plus bas ! Le Contrat d'Engagement Jeune va permettre d'aider les jeunes en leur versant une allocation et surtout les accompagner en les aidant à se former et trouver un emploi.


Et comme tout bon contrat, il suppose aussi un engagement de la part de son bénéficiaire pour s'assurer qu'il est dans une vraie démarche d'aller vers l'emploi.


Concrètement le Contrat d'Engagement Jeune qu'est-ce que c'est ?


  • Un parcours entièrement personnalisé, d’une durée de 6 à 12 mois (jusqu’à 18 mois exceptionnellement)
  • Ouvert aux jeunes de moins de 26 ans (- de 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), peu qualifiés et hors des radars des institutions, sans formation et sans emploi
  • Tout au long de son parcours, chaque jeune bénéficiera de soutiens inédits : un référent unique ; un programme de 15h à 20h par semaine (formations, ateliers, stages) ; un suivi par une application numérique ; une allocation mensuelle jusqu’à 500€ en fonction de ses ressources et sous condition de respecter ses engagements
  • Les différentes parties s'engagent pleinement : Pôle emploi et Missions Locales en faveur des jeunes ; entreprises avec le soutien des organisations patronales et fédérations professionnelles ; bénéficiaires du CEJ dont la réussite dépend de leur motivation (implication dans la réalisation des actions planifiées, assiduité, participation aux bilans réguliers)
  • En cas de manquement, un jeune pourra voir son allocation suspendue, voire sortir du dispositif
  • Un objectif en 2022 : 400.000 bénéficiaires pour un investissement de l'État de 2,6 Md€
Dans le Cher

François Cormier-Bouligeon promeut le SNU aux côtés de la Secrétaire d'Etat Sarah El Haïri

27 janvier 2023
À l'Assemblée Nationale

Rencontre avec les industriels de la Défense, à l'aune de la loi de programmation militaire !

20 janvier 2023
À l'Assemblée Nationale

Amélioration de l’accès aux soins : loi Rist !

19 janvier 2023
Inscription à la lettre d'information

Restons en contact ! Tenez-vous informé des actualités nationales et locales