FranceRelance au soutien des agriculteurs
15 septembre 2020
Partager sur :

FranceRelance au soutien des agriculteurs

L’agriculture est un patrimoine culturel et économique français, en ce sens le Gouvernement a alloué 1,2 milliard d’euros du plan FranceRelance pour soutenir et renforcer l’agriculture française à travers un triple objectif :


1- Garantir et renforcer la souveraineté alimentaire :
364 millions d'euros ont été investis par l’Etat pour bâtir notre souveraineté alimentaire. Cette souveraineté se traduit par des actions et des objectifs bien concrets :
- Investir pour augmenter la production nationale de protéines végétales afin d’en réduire l’importation
- Recruter les agriculteurs de demain grâce à une campagne grand public pour faire connaître les 200 métiers et formations de l’agriculture et l’agroalimentaire et les besoins en recrutement
- Produire en France est aussi l’opportunité de répondre aux hautes exigences des consommateurs français, en faveur d’une alimentation sûre, saine et attentive bien-être animal. En ce sens un plan de modernisation des abattoirs et des élevages sera mis en œuvre.


2- Accélérer et accompagner la transition agroécologique de nos agriculteurs :
L’état s’est engagé à hauteur de 546 millions d'euros pour accompagner nos agriculteurs afin de donner accès à tous les Français à une alimentation saine, durable et locale Cette transition n’est pas nouvelle mais plus le travail des agriculteurs sera rémunéré à sa juste valeur, plus elle sera rapide,


3- Adapter l’agriculture et la forêt françaises au changement climatique :
L’adaptation de l’agriculture et la forêt françaises au changement climatique est une urgence que la multiplication des aléas climatiques (sècheresse, gel et grêle) a rappelée. Le plan de relance y dédie 300 millions d’euros.


Les agriculteurs du français et notamment ceux du Cher sont durement impactés depuis plusieurs années par la sécheresse engendrant la baisse des rendements et donc également celle des cours. Nous avons besoin des Agriculteurs et de leurs productions.
Au-delà du nécessaire respect que nous leur devons au regard de leur engagement professionnel, nous devons nous mobiliser afin de mobiliser le plan de relance en leur faveur et au besoin d’obtenir d’autres mesures plus spécifiques, par exemple en soutien aux zones intermédiaires.






Dans le Cher

François Cormier-Bouligeon promeut le SNU aux côtés de la Secrétaire d'Etat Sarah El Haïri

27 janvier 2023
À l'Assemblée Nationale

Rencontre avec les industriels de la Défense, à l'aune de la loi de programmation militaire !

20 janvier 2023
À l'Assemblée Nationale

Amélioration de l’accès aux soins : loi Rist !

19 janvier 2023
Inscription à la lettre d'information

Restons en contact ! Tenez-vous informé des actualités nationales et locales