Bonne nouvelle pour les viticultureurs : suspension pour cinq ans des sanctions mutuelles dans le cadre du différend Airbus-Boeing
17 juin 2021
Partager sur :

Bonne nouvelle pour les viticultureurs : suspension pour cinq ans des sanctions mutuelles dans le cadre du différend Airbus-Boeing

Depuis plusieurs mois, les viticulteurs étaient les victimes collatérales du différend Airbus-Boeing. Les taxes sur le vin et les spiritueux avaient été augmentées par les États-Unis, peu importe leur degré d’alcool et leur contenance. 


Un accord a été trouvé entre l’Union européenne et les États-Unis pour suspendre l’ensemble des sanctions tarifaires, pour une durée de cinq ans. Cette trêve a pu voir le jour grâce à l'arrivée de la nouvelle administration américaine, qui s'inscrit dans une volonté de coopération.


Sous l'administration de Donald Trump, les États-Unis avaient imposés des taxes sur près de 6,8 milliards d'euros de biens et services européens importés chaque année. Ces taxes punitives ont notamment impacté 25% des exportations françaises de vins et spiritueux vers les États-Unis et ont été particulièrement pénalisantes pour nos économies, surtout dans le contexte de la crise que nous vivons.

En France

Célébrons les enseignants de l'école de la République !

05 octobre 2022
Dans le Cher

Courir pour soutenir la lutte contre le cancer : les foulées octobre roses à La Chapelle Saint-Ursin

02 octobre 2022
Dans le Cher

Conférence des énergies renouvelables à Sainte-Montaine

30 septembre 2022
Inscription à la lettre d'information

Restons en contact ! Tenez-vous informé des actualités nationales et locales